la pause cigarette c'est sacré

La pause cigarette c’est mon moment à moi !

➜ Cet article “La pause cigarette..” est la suite de Fumer est un plaisir, j’aime ça !


Fumer me permet de faire des pauses

​”Cela me permet de faire une pause, de prendre un temps pour moi.”

C’est malheureusement typiquement un des faux arguments dont on se persuade afin de se cacher la vérité.

La vérité est celle-ci (pensez à vous mettre en ouverture d’esprit en la lisant) : votre cerveau a désormais besoin de prendre des cigarettes à intervalles réguliers afin de se remettre à niveau et de sortir de sa zone de stress (voir cet article). Bref, vous avez besoin de prendre votre dose de drogue régulièrement pour vous soulager du manque, notamment de nicotine.

Comme cette vérité n’est pas très agréable à appréhender, on se raconte l’histoire autrement. Et l’idée de « prendre une pause » est quand même plus acceptable que la vérité. Surtout si on la partage avec d’autres personnes. Après tout, si d’autres le font, cela nous permet de considérer ce comportement comme plus acceptable.

Parlons de mon cas. A l’époque à laquelle je fumais encore, je travaillais dans une entreprise en « open space » avec des collègues. Comme tous les fumeurs de mon étage, je prenais régulièrement des « pauses clopes », en demandant à certains de m’accompagner pour ne pas fumer seul. Sans doute que cette compagnie me permettait de donner un sens autre à ce moment que juste « prendre ma dose ».

Les pauses… sans cigarette !

Et puis un jour, j’ai arrêté de fumer.

Et là, comme par magie, j’ai pris moins de pauses. Pourtant, je n’étais pas spécialement plus fatigué à la fin de la journée ou moins concentré au travail. C’est là que j’ai réalisé que la plupart des pauses que je prenais n’étaient pas motivées par un besoin de « faire un break » ou de me détendre, mais uniquement par le besoin de prendre ma dose.

Ce besoin évacué, je n’avais plus besoin de « pauses clopes ». Je ne prenais plus que les pauses dont j’avais réellement besoin pour décompresser. Que de temps gagné !

Inutile de vous dire que mon efficacité a augmenté sans le moindre effort.

J’ai continué à croiser les collègues, à prendre des pauses avec eux voire à les accompagner dehors pour discuter autour d’un café, avec cigarette pour eux et sans pour moi. Aucun impact négatif au niveau convivialité et sociabilité !

Bien entendu, nous avons besoin de faire des pauses et de prendre du temps pour soi, de réfléchir. Lorsqu’on fume, on a pris l’habitude d’accompagner ces moments d’une cigarette. Mais ils continueront à exister en l’absence de cigarette.

Lorsque vous ressentirez le besoin de vous mettre au calme, de faire le point, de vous aérer l’esprit, de penser à autre chose, vous pourrez toujours le faire et le ferez toujours, mais pas d’une manière qui nuit à votre santé et votre bien-être et vous mène droit dans le mur.

D’ailleurs, à votre avis, comment font les personnes qui ne fument pas ? Vous trouverez un moyen.

Si vous avez vraiment besoin d’une pause dans votre travail, dans votre quotidien, pensez-vous que vous ne pourrez pas la faire sans le prétexte de la cigarette ?

Si la fatigue est là, que vous avez besoin de prendre l’air ou de boire un café, le fait de ne plus fumer vous en empêche-t-il vraiment ?

Souvent, à ce moment-là, la personne qui fume peut se dire : « Non, c’est vrai, mais ça ne sera pas pareil. Comment je vais m’occuper pendant cette pause ? »

Revenir à un rythme naturel, pas dicté par la cigarette

Rassurez-vous, vous saurez vous adapter.

Regardez autour de vous lorsque vous faites une « pause clope » aujourd’hui. Voyez-vous des hordes de non-fumeurs désœuvrés vous regardant avec envie parce que vous au moins vous avez quelque chose à faire, alors qu’eux sont juste en train de prendre l’air en buvant un café et en discutant avec leurs collègues ou sur leur terrasse en train de rêvasser ? Ont-ils l’air stupide sans cigarette dans la main qui ne tient pas le café ?

Bien entendu la réponse est « non ». Pour eux, prendre une pause sans cigarette est tout à fait naturel et rien ne leur manque, même s’ils ont fumé auparavant dans leur vie.

Cela deviendra rapidement naturel pour vous également, je vous l’assure.

En réalité, vous vous faites une montagne de quelque chose qui se mettra en place naturellement.


Pour lire la suite : J’aime le goût et l’odeur de la cigarette !
Cet article est un extrait du livre : Arrêter de fumer n’a jamais été aussi facile !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.