arrêter de fumer facilement

Je veux arrêter de fumer facilement

Cet article “Je veux arrêter de fumer facilement” est la suite de Ce n’est peut-être pas le bon moment pour arrêter de fumer


Je veux arrêter de fumer facilement

Évidemment, c’est normal. D’ailleurs, c’est même la promesse de cette méthode.

Mais que veut dire « facilement » au juste ?

N’avez-vous pas plein d’idées sur ce qu’il faudrait pour que cela soit facile ?

Ne faudrait-il pas dans votre esprit :

  • oublier la cigarette ;
  • que cela soit comme si vous n’y aviez jamais touché ;
  • en être dégoûté·e ;
  • ne plus en avoir envie ni y penser ?

Tout cela est bien irréaliste. Les personnes qui se libèrent réellement de la cigarette ne deviennent pas amnésiques, ne changent pas le cours du passé, de goût du jour au lendemain, ni de cerveau.

Elles ne subissent pas un lavage de cerveau les empêchant de fumer malgré elles.

« Facile », n’est-ce pas synonyme pour vous de « sans effort » ou de « agréable » ?

Parce qu’en réalité, qu’entend-on par une méthode « facile » ?

Cela signifie que si on la propose à un grand nombre de personnes, la grande majorité réussira. Son application demande des ressources que tout le monde possède. Pas uniquement les « warriors1 » qui réussissent tout dans leur vie et qui ont une volonté digne d’un « Ironman2  » .

« Facile » n’a jamais été synonyme de «aucun effort à faire » ni que vous allez y prendre du plaisir.

Vous faites beaucoup de choses avec facilité dans votre vie, bien qu’elles ne vous procurent aucun plaisir et vous demandent parfois beaucoup d’efforts.

« Facile » se dit d’une action qui est vouée au succès, une fois vraiment décidé·e à la réaliser. Cette décision peut venir de la prise de conscience de l’importance de l’enjeu.

Dans tous les cas, pour réussir, même quelque chose de très facile comme arrêter de fumer, il faut passer à l’action.

Ce n’est pas parce qu’une chose est facile que vous allez la faire malgré vous. Il y aura un minimum d’efforts à fournir et dans le cas du tabac, les efforts sont vraiment minimes comparés à l’enjeu.

Faire quelque chose avec facilité, c’est avant tout accepter les efforts qu’il y a à fournir pour réussir.

L’idée n’est pas d’attendre que, comme par magie, un jour vous n’ayez plus envie de fumer et donc aucun effort à fournir.

La solution est de décider, maintenant, de ne plus le faire… même si on en a envie… même si cela nous demande des efforts … même si c’est désagréable. Car vous savez que si vous décidez vraiment, irrémédiablement, de le faire rien ne peut vous en empêcher.

Vous avez les ressources, qu’attendez-vous pour les utiliser ?

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, mais parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. » – Sénèque3

Pour remporter un combat, serait-ce contre soi-même, il peut être utile de puiser dans les techniques de l’un des plus anciens stratèges dont nous avons des écrits en la personne de Sun Tzu4.

Dans L’art de la Guerre, au chapitre XI, voici ce que dit Sun Tzu de la manière dont il faut amener ses soldats à remporter une victoire facile.

« On les jette dans une situation sans issue, de sorte que, ne pouvant trouver de salut dans la fuite, il leur faut défendre chèrement leur vie. Des soldats qui n’ont d’autre alternative que la mort se battent avec la plus sauvage énergie. N’ayant plus rien à perdre, ils n’ont plus peur ; ils ne cèdent pas d’un pouce, puisqu’ils n’ont nulle part où aller. Aventurés en territoire hostile ils serrent les rangs ; n’ayant d’autre alternative, ils se ruent au combat. Ils sont vigilants sans qu’on les presse, exécutent les tâches sans qu’on leur demande, sont dévoués sans y être contraints, soumis sans qu’il soit besoin d’ordre. […] Car il est dans la nature des soldats de se défendre quand ils sont encerclés, de se battre farouchement quand ils sont acculés et de suivre leurs chefs quand ils sont en danger. »5

Si vous souhaitez que votre esprit combatte avec toutes ses ressources, prenez conscience du danger de ce comportement, puis ne vous laissez aucune échappatoire. Prenez la décision ferme et définitive d’arrêter la cigarette. Votre cerveau fera le reste, car vous l’avez vu, toutes vos peurs sont illusoires et il n’y a aucune demi-mesure possible.


Sources et Notes

1 « Guerriers » en anglais

2 L’Ironman (ou homme d’acier) est une course multi-disciplinaire consistant à enchaîner 3,8 km de natation, 180,2 km de cyclisme puis un marathon (course à pied de 42,195 km).

3 Sénèque (en latin Lucius Annaeus Seneca), né à Corduba, dans le sud de l’Espagne, entre l’an 4 av. J.-C. et l’an 1 ap. J.-C., mort le 12 avril 65 ap. J.-C., est un philosophe de l’école stoïcienne, un dramaturge et un homme d’État romain du Ier siècle.

4Bien qu’attribué à Sun Tzu, l’attribution et l’authenticité de l’art de la guerre font l’objet d’innombrables controverses.

5 Traduction Jean Lévi.


Cet article est un extrait du livre : Arrêter de fumer n’a jamais été aussi facile !

➜ Pour la suite :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.