irritable en arrêtant de fumer

J’ai peur de devenir très irritable sans la cigarette

➜ Cet article “J’ai peur de devenir très irritable sans la cigarette” est la suite de J’ai peur de grossir en arrêtant de fumer.


J’ai peur de devenir odieux en arrêtant de fumer

Les effets du manque physiologique de cigarette, sous certaines conditions, peuvent effectivement générer un stress physique.

Qu’entend-on exactement par stress ? Il s’agit principalement d’une phase d’adaptation du corps à de nouvelles conditions. Votre corps s’est habitué durant des années, peut-être des dizaines d’année, à la présence de fumée de cigarette dans l’air qui rentrait dans les poumons. Cela a causé des changements biochimiques au niveau de la composition du sang, du fonctionnement des organes, y compris du cerveau.

Et du jour au lendemain, cette atmosphère change.

Du points de vue du corps, c’est comme si vous changiez de planète et qu’il fallait vous adapter à un air dont la composition est légèrement différente. Un air plus chargé en oxygène, avec moins de dioxyde de carbone, moins de monoxyde de carbone, moins de cyanure …

Il va donc lui falloir d’adapter, et cette inadaptation temporaire aux conditions plus saines de l’atmosphère s’accompagne d’une sensation de déséquilibre, que l’on appelle parfois “sevrage tabagique”. Pas de quoi devenir très irritable sans la cigarette, mais il faut accepter que cela va se produire.

Laissez votre corps et votre esprit s’adapter à la vie sans cigarette

Pourtant on rencontre un stress similaire dans beaucoup de situations de la vie : un voyage en altitude où l’air est plus pauvre en oxygène, certains ressentent maux de tête, nausées, fatigue… ; un voyage dans un pays chaud, étouffant jusqu’à ce qu’on s’y habitue ; une brutale chute de température, difficile à supporter les premiers jours… Tout cela stresse le corps, et on l’accepte.

Le “manque physique”, dure environ une semaine (certaines sources parlent de deux ou trois semaines). Il atteint son apogée au bout de deux à trois jours. Cela signifie que passé ce court laps de temps, tout ira de mieux en mieux.

Donnez vous les moyens d’obtenir ce que vous souhaitez : renouer avec la vie !

On sait aussi que la frustration peut causer une certaine irritabilité. Je vous expliquerai plus loin comment éviter la frustration.

On parle là de l’inconfort incompressible qu’il faudra traverser pour vous libérer de la cigarette. Mais les personnes qui deviennent très irritables ne le deviennent pas à cause de cet inconfort, mais à cause de la souffrance qu’elles se créent à partir de cet inconfort, en y résistant.

SI on accepte entièrement les efforts qu’il y a à faire pour obtenir une chose que l’on souhaite, si on les assume, alors il y a juste les efforts à fournir. Ils ne sont pas optionnels.

Si on n’était pas prêt·e à faire ces efforts, que l’o voulait une sorte de téléportation à destination, et que l’on “râle” à chaque fois qu’un effort se manifeste ou une sensation un peu désagréable, cette résistance à l’effort crée une souffrance.

Souffrance = effort x résistance

C’est en générale à cause de cette souffrance, qui est complètement optionnelle et que les gens se créent eux-mêmes, qu’ils deviennent très irritable sans la cigarette au point que certaines personnes de leur entourage leur demandent parfois de reprendre la cigarette.

A croire que cet auto-sabotage visait juste à se trouver une bonne excuse pour continuer à fumer : pour épargner les autres, quelle noblesse d’âme !

Effectivement, il est possible que vous soyez un peu plus irritable pendant quelques jours.

Et alors ?

Le jeu n’en vaut-il pas la chandelle ? Quelques jours d’inconfort contre des années de vie en plus ?

Prévenez votre entourage que vous arrêtez de fumer et il sera compréhensif.

Et pour les rares personnes qui préfèrent que vous développiez un cancer plutôt que vous leur tapiez sur le système pendant quelques jours (le fameux « Reprends une cigarette parce que là tu es trop chiant ! »), ce n’est peut-être pas la peine de se soucier d’eux.


Cet article est un extrait du livre : Arrêter de fumer n’a jamais été aussi facile

Pour la suite :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.