J'ai peur de ressentir de la frustration sans la cigarette

J’ai peur d’être frustré en arrêtant de fumer

➜ Cet article “J’ai peur d’être frustré en arrêtant de fumer” est la suite de l’article J’ai peur de ne plus me reconnaître sans la cigarette


J’ai peur de ressentir de la frustration sans la cigarette

La frustration intervient lorsqu’on dit « non » à une envie, ici une envie de cigarette.

Je vais ici vous expliquer comment naissent les envies, puis la frustration et ce que l’on peut faire.

Tout commence par une pensée. À cause d’une habitude ou d’un événement venant de se produire une pensée vous vient :

  • « Je pourrais fumer une cigarette. »
  • « Je lui mettrais bien mon poing dans la figure ! »
  • « Je pourrais me garer sur cette place réservée aux handicapés. »

A ce stade, ce ne sont que des pensées, pas des envies. Nous n’avons pas vraiment de maîtrise sur elles. Elles nous viennent en tête automatiquement, lorsque notre esprit évalue toutes les possibilités disponibles, toutes les réactions envisageables, tous les souvenirs ressemblant vaguement à cette situation. Votre inconscient vous présente le menu de toutes les possibilités, qu’elles soient probables ou pas. C’est comme si votre cerveau faisait une recherche intérieure, un peu comme si vous aviez devant les yeux les résultats d’une recherche « Google ». À ce stade, la volonté et les émotions n’interviennent pas.

La peur d’être frustré en arrêtant de fumer vient de l’envie

Il est primordial de comprendre qu’une envie ne peut naître que si nous nous donnons la possibilité, même infime, de passer à l’acte. Si l’on se laisse la possibilité de « cliquer », pour continuer sur la métaphore d’une recherche sur internet.

Par exemple, s’il est pour vous inconcevable de vous garer sur une place de parking réservée aux handicapés, la pensée qui vous vient lorsque vous voyez cette place disponible sera évacuée rapidement par votre esprit car vous savez en votre for intérieur qu’elle ne débouchera sur aucune action. Votre esprit élimine cette possibilité automatiquement. Comme un courriel mis instantanément dans les indésirables.

En revanche, s’il existe la moindre possibilité dans votre esprit que vous passiez à l’acte, la pensée reste « ouverte » et vous y revenez sans cesse pour évaluer s’il s’agit de la meilleure alternative ou non. C’est alors normal d’avoir peur d’être frustré en arrêtant de fumer, mais ce n’est pas une fatalité, loin de là.

Plus le temps passe sans trouver de meilleure possibilité, plus l’effort que cela demande de ne pas saisir celle-là augmente. La tentation et la frustration augmentent.

Au bout d’un moment, notre cerveau étant économe en énergie, cet inconfort est évacué en saisissant la possibilité disponible qui demande le moins d’effort.

Voilà comment naissent une envie et la frustration qui en découle si on se la refuse. Nous en parlons d’ailleurs longuement dans notre programme pour arrêter de fumer.

Fermer la porte aux envies de cigarette tue la frustration

En revanche, si l’on ferme définitivement la porte à un comportement (pas juste entrebâiller la porte pour tenter de le maîtriser, mais en se l’interdisant complètement), celui-ci ne fait plus partie des possibilités disponibles. Il n’est alors pas évalué et il n’y a pas de frustration.

Je vais prendre un exemple pour illustrer, qui bien qu’éloigné de notre sujet, a énormément de points communs.

Lorsqu’une personne est célibataire et qu’elle souhaite rencontrer quelqu’un, elle se retrouve entourée d’un certain nombre de tentations. Elle croise des personnes séduisantes et elle peut passer de longs moments à réfléchir à la meilleure manière d’opérer un rapprochement. Chaque tentation peut générer une envie car la possibilité existe et est désirée consciemment.

Lorsqu’elle se met en couple et qu’elle choisit sincèrement d’être fidèle, quelle qu’en soit la raison (par amour, par respect, parce que c’est comme cela, …), il se passe quelque chose de surprenant, si on y réfléchit, même si la plupart des personnes trouvent cela naturel.

Dessin Thierry Jollet ©

Son entourage ne devient pas moins séduisant du jour au lendemain et elle reste toujours soumise aux mêmes tentations. Mais le rapport à celles-ci change.

Comme elle sait que rien ne se passera quoi qu’il arrive, elle ne porte naturellement pas attention à ces tentations.

C’est parce qu’elle a décidé que rien ne se passera, autrement dit de rester fidèle, qu’aucune envie ne naît. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a aucune pensée. Elle continue à trouver certaines personnes séduisantes et à avoir parfois des pensées qui viennent automatiquement. Mais celles-ci ne débouchent pas sur une envie d’être infidèle.

Elles ne font que passer et s’évanouissent rapidement.

Et à ce que je sache, personne n’a peur d’être frustré en devenant fidèle… enfin.. pas trop. Donc inutile d’avoir peur d’être frustré en arrêtant de fumer, cela ne sera pas le cas si vous êtes déterminé.

Le truc pour ne pas s’accrocher aux pensées qui créent de la frustration

S’accrocher à une pensée, en se laissant la possibilité de la rendre réelle, fait monter l’envie. Être contraint d’écouter la voix du « oui » et celle du « non » engendre envie et frustration si l’on décide finalement de ne pas le faire.

Même si elle se permettait de n’être infidèle qu’une seule fois sur toute une vie, son cerveau serait obligé de se demander à chaque occasion, à chaque tentation, si cette fois-ci sera la bonne ou non.

Mais en fermant définitivement la porte, en décidant une bonne fois pour toutes que « ce comportement, c’est terminé ! » … pas de frustration.

Étonnant non ? Et cela se passe sans effort de volonté.

Il est même possible de transformer ce moment de gène passagère en quelque chose d’agréable en vous rappelant que résister à cette tentation vous rapproche de votre objectif. En résumé, il s’agit de transformer la frustration en victoire à venir. Et vous ressentez alors de la fierté par anticipation.


➜ Cet article est un extrait du livre : Arrêter de fumer n’a jamais été aussi facile !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.