Damien, 45 ans, fumeur depuis 30 ans à 20 cigarettes par jour

Et honnêtement, l’arrêt était beaucoup plus facile que je ne le pensais, et que je pense beaucoup de fumeurs pensent. Ça ne nécessite pas vraiment d’effort. Puis ça se passe tout seul. La méthode Switchgood a été la bonne pour moi, en tout cas, ça a été le format, le côté pédagogique de la méthode avec le livre pour arrêter de fumer, les vidéos, les séances d’hypnose et puis le tout à distance m’ont vraiment poussé à prendre cette décision. En tout cas, déclenché la décision d’arrêter de fumer et je ne saurais que vous la conseiller parce qu’elle a marché pour moi. Donc je pense qu’elle peut aussi marcher pour vous. Il suffit simplement d’y aller et d’arrêter. Bon courage à vous !

Damien

Bonjour,

je m’appelle Damien, j’ai 45 ans, j’ai commencé à fumer, j’avais 15 ans. J’ai fumé pendant une trentaine d’années.

Je n’avais jamais vraiment essayé d’arrêter pendant cette période. Il y a dix ans, effectivement, j’avais accompagné mon épouse dans l’arrêt de la cigarette. On avait arrêté tous les deux de fumer. Moi, personnellement, je n’ai tenu que six semaines, puisque ce n’était pas, j’ai repris, mais ce n’était pas ma décision, ma motivation. Ma seule motivation était d’accompagner mon épouse dans l’arrêt de la cigarette.

Donc, j’ai repris et j’ai repris mon paquet quotidien de cigarettes. Il y a trois ans, j’ai arrêté de fumer des cigarettes pour passer à la cigarette électronique avec une bonne dose de nicotine au départ, puis en diminuant la nicotine, me rassurant ainsi en me disant que de toutes façons c’était meilleur, etc. . Et puis, depuis 18 mois, au bout d’un an et demi, je me ré-autorisais des cigarettes. Le paquet de cigarettes de vacances, la cigarette de soirée, jusqu’à arriver, il y a peu, à refumer une ou deux cigarettes par jour en complément de la cigarette électronique. Jusqu’à très peu ou je m’autorisais aussi de racheter un paquet de cigarettes, pour une circonstance, un week-end avec des amis, des vacances, etc.

A l’automne dernier, j’avais pris la décision d’arrêter de fumer, mais je repoussais continuellement la date d’arrêt.

Voilà, c’est-à-dire que je me disais : “Bah non, pas maintenant, c’est bientôt Noël. Un petit peu plus tard, je pars en vacances.”, etc., etc.. Donc, oui, effectivement, j’ai pris conscience que je repartais pour refumer quotidiennement, tout simplement. Je ne voulais plus.

La raison principale, c’est la santé. Je commençais un petit peu le soir quand je me couchais à siffler quand je respirais, au sport j’étais effectivement, l’effort était plus difficile, notamment sur des courses où on a un peu mal aux poumons cette sensation de serrage des poumons, etc. J’avais pris la décision d’arrêter, mais je repoussaient.

Donc aujourd’hui, ça fait 5 semaines ! 5 semaines que j’ai arrêté. J’en suis un peu fier, parce que maintenant quand je regarde même des fumeurs dans la rue ou des vapoteurs tel que je l’étais, j’étais les deux, je me moque de moi même d’avant. Je me moque pas des gens, parce que j’étais à leur place et on est tous faibles par rapport à la cigarette et la cigarette électronique. Mais du coup, je me demande comment j’ai pu avoir ce comportement bizarre pendant autant d’années, une trentaine d’années. C’est vrai que je me porte très bien d’avoir arrêté de fumer. Je n’ai tué personne. Je n’ai pas grossi. Je n’ai pas maigri. Je dors toujours bien. Je suis même plus concentré au travail. Au niveau du sport, je n’ai plus ces douleurs aux poumons quand je cours, par exemple. On vit très, très bien. Je me sens mieux, tout simplement. Évidemment, ça fait que cinq semaines. Le match n’est pas gagné. J’en ai bien conscience. Dans certains moments, bien évidemment, je pense à prendre une cigarette. Je ne pense pas à prendre une cigarette, mais je me dis : “Tiens, j’aurais bien pris une cigarette avant”. J’y pense encore, effectivement, mais ça tend à partir. Et honnêtement, l’arrêt était beaucoup plus facile que je ne le pensais, et que je pense beaucoup de fumeurs pensent. Ça ne nécessite pas vraiment d’effort. Puis ça se passe tout seul. La méthode Switchgood a été la bonne pour moi, en tout cas, ça a été le format, le côté pédagogique de la méthode avec le livre, les vidéos, les séances d’hypnose et puis le tout à distance m’ont vraiment poussé à prendre cette décision. En tout cas, déclenché la décision d’arrêter de fumer et je ne saurais que vous la conseiller parce qu’elle a marché pour moi. Donc je pense qu’elle peut aussi marcher pour vous. Il suffit simplement d’y aller et d’arrêter. Bon courage à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *